Le Commerce du Bois

Teck du Myanmar, les opérateurs européens épinglés

Actualité 12.06.2020

Dans le cadre du rapport The Croatian Connection Exposed, l’ONG Environmental Investigation Agency (EIA) a mis en avant les pratiques de certains opérateurs européens pour s’affranchir de leurs obligations de diligence raisonnée en s’approvisionnant en teck du Myanmar auprès de metteurs en marchés situés dans un état membre de l’UE où la mise en application du Règlement Bois de l’UE (RBUE) est défaillante.

Pour rappel, les autorités compétentes de Etats Membres de l’UE ainsi que la Commission Européenne estiment depuis maintenant plus de deux ans, qu’il n’y a actuellement pas de mesures d’atténuations des risques suffisamment robustes pour conclure à un risque négligeable concernant les bois issus du Myanmar.

Pour tenter d’y voir plus clair, la European Timber Trade Federation (ETTF) dont LCB est membre a confié l’an dernier à l’ONG NEPCon une étude basée sur un audit documentaire et de terrain afin de vérifier les mesures mises en œuvre au Myanmar par l’administration ainsi que le Myanmar Forest Certification Committee (MFCC) pour répondre aux exigences des marchés consommateurs tels que l’UE. Les conclusions de cette étude n’ont pas modifié la position de la Commission Européenne.

Le rapport de l’EIA met donc au pilori plusieurs importateurs belges, italien, allemand, néerlandais et slovène ayant traditionnellement importé cette essence et qui, pour ne pas s’exposer aux autorités compétentes de leurs pays respectifs, s’approvisionnent désormais auprès d’un fournisseur unique en Croatie.

Si dans les faits, acheter du bois illégal en s’approvisionnant auprès de metteurs en marché tiers, n’est pas punissable au sens du RBUE, cette pratique est contestable sur les plans éthique, environnemental et économique (concurrence déloyale) et remet en cause les efforts des opérateurs qui suivent les directives des autorités compétentes ainsi que des organisations de contrôle européennes dont le LCB.

Pour mémoire, en écho aux préoccupations exprimées par les ONG, LCB a souhaité dès 2005 formaliser les engagements de ses membres vis-à-vis de la gestion durable des forêts, en élaborant une charte environnementale de l'achat et de la vente responsables de bois. Une mise à jour de cette Charte, avec une portée que nous espérons internationale, sera prochainement engagée afin d’intégrer de nouveaux enjeux en lien notamment avec les objectifs du développement durables de l’ONU.
Pour plus d’information, contactez Nicolas Pillet, Responsable RSE
achat-responsable@lecommercedubois.fr

TELECHARGER LE RAPPORT DE L’EIA :
https://eia-international.org/wp-content/uploads/EIA-report-The-Croatian-Connection-Exposed-spreads.pdf


TELECHARGER LA CHARTE LCB :
http://www.lecommercedubois.org/medias/File/Charte-LCB-2012-11-Web-3F-rwpo