Le Commerce du Bois

Le bois, la clé pour décarboner le secteur

Actualité 08.07.2021

Dans un numéro de son magazine hebdomadaire du mois de juin 2021, Le Moniteur a consacré une édition spéciale dédiée au rôle du matériau bois dans le secteur de la construction. "Décarboner la construction passera, nécessairement, par une augmentation de la part bois dans le secteur. Pour cela, la filière française a un rôle prépondérant à jouer et compte quadrupler sa part de marché dans la construction au cours des dix ans à venir".

Pour l’heure, l’actualité dans le monde du bois, c’est surtout la flambée des prix qui inquiète. L’effet COVID-19 a mis à mal la chaîne de production. La crise, en effet, a eu pour répercussion l’arrêt des scieries et des usines de transformation alors même qu’à la reprise, la demande a explosé, notamment de l’autre côté de l’Atlantique, encouragée par les mesures dopantes mises en œuvre dans le cadre de la relance américaine. De fait, les cours de la Bourse sont envolés. Sans compter qu’en France, également, l’appétence pour le bois s’est confirmée ! Conséquence directe, l’outil de production n’a pas suivi dans l’Hexagone. Depuis des semaines, les prix augmentent, les livraisons sont retardées. Un phénomène qui concerne d’ailleurs de nombreux matériaux : le cuivre et l’acier valent aussi de l’or … Une situation qui confirme la nécessité de mieux structurer la filière bois, mais aussi de la soutenir. C’est d’ailleurs l’un des objectifs du plan de relance national prévoyant, notamment, une enveloppe de 200 millions d’euros en faveur du reboisement des forêts et du soutien à la filière.

 

La filière s’engage

Dans l’avenir, le bois compte bien se tailler la part belle. Avec ses 60 000 entreprises et ses 400 000 salariés, la filière pèse pour beaucoup dans l’économie française et a donc un rôle prégnant à y jouer ! D’autant plus d’ailleurs que, face au défi de la décarbonation du bâtiment, il y a fort à parier que le matériau continue de séduire. Et tous les atouts sont réunis pour le relever. La forêt, capital majeur de notre pays, couvre 31% du territoire et est gérée de façon durable. Une politique qui permet à la forêt « d’être depuis le XIXe siècle en croissance en surface et en capital, et qui a crû de 50% depuis 1990 », commente Luc Charmasson, président du Comité stratégique de la filière bois. De quoi permettre d’augmenter la part du bois dans la construction qui réclame moins d’émissions carbone. Rappelons que les États membres de l’union européenne se sont engagés à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 55% d’ici  à 2030 afin de lutter contre le réchauffement climatique. De son côté, et au regard de la RE2020, la France, à travers sa filière bois est aussi aux avant-postes. Notre approche, c’est l’emploi raisonné du bois … La RE2020, c’est l’occasion d’accroître une mixité qui n’est pas suffisante pour l’instant, une mixité ou chaque matériau va pouvoir prendre sa place au meilleur en droit et au meilleur moment.

Source : "Le Moniteur"

Cliquez ici pour accéder à l'intégralité de l’édition spéciale du la revue Le Moniteur.